Accueil

Prudence et prudence

par Marcel Jehaes, Président CBB

 

Comme tous nos compatriotes, nous traversons une crise sanitaire sans précédent mais à la grosse différence que l’activité dans nos fermes ne s’est pas réduite et encore moins confinée. Au contraire, après une météo assez humide ces dernières semaines, les travaux des champs ont repris de plus belle car l’arrachage des betteraves, la récolte des pommes de terre et les semis de céréales étaient à la traîne.

Chacun tente de résorber ce retard au plus vite face à une saison hivernale toujours en embuscade et qui, par le passé, nous a déjà pris de vitesse. Nos agriculteurs (tous secteurs confondus) et nos betteraviers déploient toute leur énergie pour sauver non seulement les récoltes en cours mais aussi implanter au mieux les suivantes. L’approvisionnement alimentaire de notre pays en est ainsi garanti avec aussi le concours et l’action des entreprises de première transformation telles que les laiteries, les sucreries, ...

Mais attention ! Vu la pandémie que nous connaissons et les hôpitaux sursaturés, la précipitation ne doit surtout pas nous faire oublier les gestes barrières et toutes les consignes de sécurité à appliquer non seulement dans nos fermes mais aussi partout ailleurs et notamment aussi dans les sucreries. Les mesures y sont très strictes et sont indispensables pour garantir la poursuite de la bonne marche des usines. Malgré ces précautions en apparence assez draconiennes, plusieurs personnes sont détectées porteuses du virus et se retrouvent déjà sur la touche. Les syndicats betteraviers n’échappent pas à cette réalité. Nos secrétaires régionaux et notre inspecteur national ont dû reprendre du travail de base suite au retrait obligatoire de plusieurs contrôleurs locaux. 

Vu ce contexte sans précédent, je tiens à vous rassurer sur la volonté exemplaire de tous de faire face et de trouver les solutions les plus rationnelles afin que vos betteraves continuent à être supervisées et sécurisées avec la même attention que précédemment. Je tiens à remercier tous ces collaborateurs qui déploient ce surplus d’énergie et de temps pour défendre vos intérêts légitimes.

Actuellement et pour le reste de la campagne cette discipline sanitaire de fer à caractère très militaire restera de mise si nous voulons sécuriser le fonctionnement optimal des sucreries et transformer les dernières betteraves dans un délai le plus raisonnable possible. Je demande à tous de faire preuve de bon sens voire d’un civisme exemplaire afin de traverser cette période trouble avec le moins d’écueil possible.

Comme vous vous en doutez la CBB travaille essentiellement en télétravail mais rien n’est laissé en stand-by. Ainsi par exemple, nous continuons à travailler en étroite collaboration avec l’IRBAB et SUBEL pour arracher une solution pragmatique et à la lutte contre la jaunisse virale de la betterave. Les sociétés de participation SOPABE et SOPABE-T fonctionnent de la sorte aussi.

Nous sommes donc tributaires de l’évolution de cette pandémie pour communiquer avec vous : toute réunion en présentiel est pratiquement impossible ou sujette à des contraintes limitant trop fortement les assemblées. Dans un premier temps nous avons et nous allons continuer à utiliser prioritairement l’outil digital.

Pour les sujets d’orientation stratégique d’importance, chaque fois que le cadre légal nous le permettra, nous allons reporter les décisions vers des périodes sanitaires plus stables afin de préserver les débats en réunions présentielles. Les lignes directrices fondamentales de notre organisation doivent rester la propriété de ses betteraviers. Notre volonté est de rester en contact permanent avec chaque planteur afin d’éviter l’isolement si destructeur pour une organisation comme la nôtre basée avant tout sur un but social: la défense professionnelle du revenu et des intérêts de tous les betteraviers belges.

Plus que jamais, chers planteurs, soyez prudents, protégez-vous et protégez tous vos proches. Nous espérons pouvoir vous revoir en bonne santé le plus tôt possible et débattre en présentiel avec vous comme par le passé.

 

 

 

Pour consulter la dernière édition du Betteravier, cliquez ici.

 

Pour consulter le dernier communiqué de presse de la CBB, cliquez ici.

Aidez-nous à améliorer nos canaux de communication en participant à cette enquête via ce lien . Cela ne devrait pas prendre plus de 15 min !

 


Espace Membres