CBB asbl (Confédération des Betteraviers Belges)

Les bons choix

Jef Cleiren, Président de la CBB

La moisson des escourgeons est pratiquement terminée et c’est le moment où, connaissant les rendements, on se demande si l’on a fait les meilleurs choix pour la conduite de la culture depuis les semis jusqu’à la récolte.

Aujourd’hui, quand je reviens sur le résultat des réunions de cercles d’obligataires Sopabe-T organisées fin juin pour décider d’augmenter la participation des planteurs RT dans le capital de Südzucker et se rapprocher de la coopérative des planteurs allemands SZVG, on peut dire : « Nous avons fait le bon choix ! »

Merci à vous planteurs, pour votre soutien lors de nos réunions de participation. Merci aussi à toute l’équipe du Comité de Coordination de Hesbaye et de la CBB. Ensemble, nous avons assuré, organisé des réunions préparatoires en février, préparé les réunions de cercles
d’obligataires, expliqué et affronté. Oui, nous l’avons fait malgré de vives oppositions. Dommage que certains veulent rompre cette solidarité dont notre secteur a le plus besoin aujourd’hui.

La majorité silencieuse a de nouveau parlé. Certes, le taux de participation lors des réunions était bas mais on a pu constater la présence plus nombreuse de jeunes planteurs. Nous allons
désormais nous appliquer à vous démontrer que vous avez fait le bon choix. La participation nous ouvrira davantage de perspectives.

En plus des réunions Sopabe-T, le mois de juin a été très chargé. Tout d’abord, l’accueil de notre nouveau secrétaire général, Bruno De Wulf. Vous en saurez davantage à son sujet à la page 4 du Betteravier. Ensuite, il y a eu le congrès organisé par la CIBE qui a rassemblé de nombreux délégués des planteurs européens et qui nous permis de nouer des contacts fructueux entre les betteraviers RT et les responsables de la SZVG. Vous pourrez lire les principales conclusions du congrès de la CIBE en page 9 du Betteravier.

Nous avons également assisté au congrès technique de l’IIRB (Institut International pour la Recherche Betteravière) où nous avons appris que l’avenir ne sera pas simple. En pratique, il va falloir faire avec moins de produits phytosanitaires (moins d’insecticides surtout), avoir recours à davantage de moyens naturels, mécaniques, agronomiques, etc et compter sur les progrès de la génétique. C’est encore un gros défi pour le futur. Un résumé des grands axes de recherche actuels en culture betteravière est à lire en page 10 du Betteravier.

Nous avons clôturé ce mois juin avec le conseil consultatif d’Iscal au cours duquel le nouveau CEO d’ISCAL, Robert Torck, nous a fait part de sa vision pour optimiser le fonctionnement de l’usine de Fontenoy, à savoir augmenter le budget de maintenance des équipements pour augmenter le rendement de l’usine et investir dans projets d’utilisation plus durable de l’énergie. Un bon choix, là encore. Et si en plus, nous pouvions développer la réception betterave entière à ISCAL, cela ne pourrait être qu’une opération win-win pour les planteurs et le fabricant !

Nous vous souhaitons de bonnes moissons !

Pour consulter la dernière édition du Betteravier, cliquez ici.

Pour consulter le dernier communiqué de presse de la CBB, cliquez ici.

Pour renforcer l’équipe CBB, nous cherchons un(e) Responsable administration & finances / services généraux et bureautique ainsi un(e) Responsable communication, marketing, infographie et réseaux sociaux.